Menu

Historique

La Flandre a mis sur pied, dès le milieu des années 80, une ASBL intitulée Studiecentrum voor Perinatale Epidemiologieou SPE qui est une co-fondation de l’association des gynécologues et pédiatres flamands. Le SPE analyse les données périnatales à partir des déclarations de naissance et de décès et publie des rapports depuis de longues années sur la périnatalité en Région flamande. Elle est financièrement et administrativement soutenue par la Région flamande.
Dans ce cadre, le Groupement des Gynécologues Obstétriciens de Langue Française de Belgique (GGOLFB) a pris l’initiative de mettre sur pied, en collaboration avec la Société belge de pédiatrie, une structure destinée à renforcer le recueil et le traitement des données périnatales en Wallonie et à Bruxelles. Le 14 septembre 2007, l’ASBL CEpiP a donc été fondée.

Ces données permettent à la Belgique de remplir ses obligations envers STATBEL, EUROSTAT, mais également les projets européens comme EURO-PERISTAT. 

Suite à un arrêté du gouvernement de la communauté française en date du 27 mai 2009, le programme de dépistage néonatal systématique de la surdité en Communauté française a été intégré dans l’asbl Centre d’Epidémiologie Périnatale. 

La structure bénéficie de l’appui et du soutien financier de la Commission Communautaire Commune et plus particulièrement de l’Observatoire de la Santé et du Social de Bruxelles-Capitale et de la Région wallonne et plus particulièrement de l’Agence pour une vie de qualité.