En 2004, alors qu’un programme de dépistage néonatal de la surdité existe en Flandre et que des initiatives indépendantes sont déployées dans certains hôpitaux de la Communauté française, le dépistage n’y est pas encore organisé.

Un groupe de travail composé d’experts est alors créé. Sous l’impulsion politique de C. Fonck, Ministre de l’Enfance, de l’Aide à la jeunesse et de la Santé en Communauté française, ce groupe de travail se donne comme objectif la rédaction d’un protocole visant à instaurer un programme de dépistage néonatal systématique de la surdité .

Le programme débute officiellement en 2006, dans des maternités y adhérant de façon volontaire. Le protocole est validé par l’Arrêté gouvernemental de la Communauté française en 2009. Cet Arrêté institue le cadre organisationnel du programme et charge un Centre de référence de sa coordination. Le Centre d’Epidémiologie Périnatale est mandaté pour assurer ce rôle, et agréé par le Ministre pour une durée de 6 ans, renouvelable.